jeudi 11 février 2016

Ail Phone 666




Mettre à jour le système d’exploitation de son téléphone est devenu un geste banal pour tous les détenteurs de smartphone. Et pourtant, ces derniers mois, cette manipulation s’est soldée par le blocage total de l’appareil pour de nombreux utilisateurs d’iPhone 6 et 6+ qui ont tenté de passer à iOS9, rapporte le Guardian. En cause : l’« erreur 53 », qui rend le smartphone inutilisable.

Selon le quotidien britannique, ce problème semble toucher les utilisateurs qui ont fait réparer le bouton « home » de leur iPhone, situé en bas de l’appareil et équipé d’un capteur d’empreinte digitale. L’erreur 53 se déclencherait à la mise à jour d’iOS, si la réparation a été effectuée par un organisme non agréé par Apple. « Pas d’avertissement, et pas de solution », souligne le Guardian, qui évoque plusieurs témoignages de clients à qui l’Apple Store a conseillé d’acheter un nouvel iPhone.

L’émergence du problème, qui a touché des utilisateurs de différents pays, dont la France, a suscité de nombreuses critiques, certains internautes accusant Apple d’avoir trouvé une nouvelle manière de court-circuiter les réparateurs non agréés. « Une fois que vous avez acheté un iPhone, il est à vous, vous devriez pouvoir le réparer vous-même », avance ainsi le chroniqueur Ewan Spence dans le magazine Forbes, rappelant au passage que certaines zones sont dépourvues de réparateurs agréés.
Apple évoque une mesure de sécurité

Apple, de son côté, assure qu’il s’agit d’une mesure de sécurité pour empêcher le piratage du dispositif « touch ID », qui capte l’empreinte digitale, comme l’explique une porte-parole de l’entreprise au Guardian :
« Nous protégeons les données de l’empreinte digitale en utilisant une enclave sécurisée, couplée à un capteur unique touch ID. Quand un iPhone est réparé par un commerce agréé (…), ce couplage est revalidé. Cette vérification permet de s’assurer que l’appareil et les logiciels liés au touch ID restent sécurisés. Sans ce couplage unique, un capteur touch ID malveillant pourrait être substitué et accéder à l’enclave sécurisée. »

En clair, Apple affirme se prémunir contre des pirates qui voudraient remplacer le dispositif touch ID afin d’espionner l’utilisateur ou effectuer certaines actions sur son téléphone.

Une explication qui n’a pas suffi à apaiser les utilisateurs. Un cabinet d’avocats de Seattle, aux Etats-Unis, leur a même lancé un appel, afin de lancer une « class action » contre Apple.

Que doivent faire les utilisateurs victimes de ce problème ? « Il ne semble pas y avoir de réponse », explque dans un billet Kyle Wiens, fondateur d’iFixit, un site qui met à disposition des conseils de réparation pour différents appareils, dont les iPhone. « Tout ce que nous pouvons espérer est que votre Apple Store trouve une solution, ou qu’Apple règle ce problème. » D’ici là, la seule parade semble donc, pour les utilisateurs ayant effectué des réparations sur le bouton « home », de s’abstenir de mettre à jour leur téléphone.


En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/pixels/article/2016/02/08/l-erreur-53-la-nouvelle-hantise-des-detenteurs-d-iphone-6_4861584_4408996.html#gmMgt3kSDTm1jO97.99


Voilà une façon de contourner la pomme : 
Le "Jailbreak" d'iOS : https://fr.wikipedia.org/wiki/Jailbreak_d%27iOS




Pour les ruiner cliquez ici : Pangu