mercredi 24 septembre 2014

La cartographie Antique

Les villes antiques étaient bâties sur des lignes d'or !
Professeur d’anglais à Moscou et en France, Sylvain Tristan a également une passion : les anciennes civilisations. En 2001, il se retrouve par hasard plongé dans la quête de l’origine des grandes civilisations du globe. En lisant un livre sur l’Atlantide qui plaçait le Continent Perdu (évoqué notamment par le philosophe grec Platon) en Mer du Nord et qui faisait de la civilisation mégalithique d’Europe de l’Ouest un peuple de navigateurs et de bâtisseurs largement sous-estimé des historiens orthodoxes, i l décide de faire quelques recherches.
Quelques mois plus tard, il tombe sur un livre d’Alan Butler, un Anglais prétendant avoir déchiffré le fameux disque de Phaistos, ce disque de terre cuite imprimé de signes mystérieux s’enroulant en spirale retrouvé en Crète à l’aurore du 20e siècle. Selon Butler, le peuple mégalithique possédait une géométrie du cercle à 366 degrés, une géométrie supérieure à la nôtre. Sylvain Tristan décide alors d’entrer en contact avec l’auteur qui lui répond par email. Au fil des semaines, tandis que se tisse une amitié épistolaire entre les deux hommes, Butler montre à Sylvain Tristan que ce dont il avait connaissance à ce moment-là n’était seulement que la partie émergée de l’iceberg : bientôt, Butler lui révèle des faits plus incroyables encore, notamment l’existence de lignes (appelées Lignes de Sel par Alan Butler et Lignes d'or par Sylvain Tristan) sillonnant une vaste partie de l’Ancien Monde. Ces lignes d’or ne sont autres que les lignes dérivées de la géométrie du cercle à 366 degrés.
Perplexe, Sylvain Tristan décide de vérifier avec méthode l’existence présumée de ces lignes. Les recherches qu’il mène alors montrent non seulement que Butler avait raison sans l’ombre d’un doute, mais qu’également les lignes d’or concernent l’ensemble du globe! Plus étonnant encore, les plus beaux sites et les capitales de chacune des premières grandes civilisations du monde se trouvent sur le tracé de ces lignes, preuve que celles-ci sont redevables d’un peuple unique, porteur d’une connaissance incroyablement précise de la circonférence de la Terre, capable de voyager autour du monde 4000 ans avant Colomb, et qui a vraisemblablement favorisé l’émergence de chacune des premières grandes civilisations.
Ces découvertes séminales sont exposées dans l'ouvrage de Sylvain Tristan, Les Lignes d'or, édité chez Alphée en 2005.



A voir pour en savoir plus :

Emission sur Radio ici et maintenant :
http://www.dailymotion.com/video/xezd85_les-lignes-d-or-par-sylvain-tristan_webcam
(en dessous de la vidéo se trouve les liens des suivantes)

Suivre mon journal facebook